Vendre son bien immobilier
Publié le - 991 v. -

Loi Pinel vs LMNP, le match

Tous les propriétaires qui possèdent un bien immobilier à l’état neuf, peut le mettre en exploitation par la mise en location pour pouvoir se constituer un certain patrimoine financier. Et ce, tout en bénéficiant de nombreux avantages fiscaux. Pour se faire, il leur faut réaliser cette mise en exploitation suivant le dispositif de défiscalisation lancé par l’Etat dont la loi Pinel, le statut de lmnp ou loueur en meublé non professionnel. Toutefois, il faut savoir que ces deux dispositifs permettent certes, de prétendre à une certaine défiscalisation, mais il n’en reste pas moins que ce ne sont pas deux mêmes dispositifs.

Qu’est-ce que la loi Pinel ?

L’acquisition d’une habitation vide à l’état neuf, permet à un investisseur de réaliser des économies surtout au niveau fiscale surtout s’il arrive à remplir quelques conditions. La mise en location ne devra pas être inférieure à 6 ans ; l’habitation sera louée sur une durée de 6, 8 ou 12 ans pour une défiscalisation respective de l’ordre de 12 %, 18 % et de 21 %. Toutefois, l’investisseur est soumis à l’interdiction d’exploiter plus d’une habitation sur 2 années successives, et son investissement est plafonné à 300 000 euros. Quant au prix de l’habitation, elle ne doit pas excéder les 5 500 euros par m2. Quant à l’habitation, elle doit se situer dans les zones régulées par la loi Pinel. De ce fait, l’économie d’impôt réalisée peut s’afficher dans les 63 000 euros.

Qu’en est-il du statut lmnp ?

Ce statut de loueur en meublé non professionnel offre de nombreux avantages à son propriétaire. Toutefois, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir y accéder. Le bien acquis doit faire partie d’une résidence de services pour étudiants ou d’une résidence touristique, dans des résidences dédiées aux clients d’affaires, ou être situé dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. L’habitation doit être acquise à son état neuf et être destinée à la location. Une fois ces conditions remplies, le propriétaire peut compter sur la récupération de la TVA sur le prix d’acquisition du bien. En choisissant le régime réel comme régime fiscale, cet investisseur pourra aussi bénéficier d’un abattement de l’ordre de 50 % des revenus locatifs. Cependant, ces revenus doivent être partiellement ou complètement neutralisés par les frais et les charges relatifs à l’exploitation du bien acquis.

Débattez par rapport à cette pige.

Les publications similaires de "Actus"

  1. 23 Déc. 2019Préparer son bien immobilier pour la vente98 v.
  2. 5 Avril 2019Vendre son bien : comment accelerer les choses ?395 v.
  3. 23 Mars 2018Vente ou Achat immobilière, passez par Alday688 v.
  4. 16 Mars 2018Cardis s'occupe de la vente de votre bien687 v.
  5. 16 Mars 2018Acquérir un bien en passant par un démembrement de propriété714 v.
  6. 11 Mars 2018Régime réel en LMNP : les dates limites pour changer761 v.
  7. 10 Mars 2018EHPAD public ou EHPAD privé, lequel choisir ?1081 v.
  8. 10 Mars 2018Quels sont les meilleurs OPCI pour 2018 ?1754 v.
  9. 6 Mars 2018La défiscalisation est un domaine assez technique663 v.
  10. 25 Fév. 2018Quels sont les différents revêtements de façade ?749 v.
  11. 15 Fév. 2018Votre vente/achat de maison au Pays Basque778 v.
  12. 16 Janv. 2018Faites appel à un chasseur immobilier en Espagne818 v.
  13. 12 Janv. 2018Vivez dans une ville magnifique comme Biarritz730 v.
  14. 28 Oct. 2017Acheter près de la gare Pontchaillou, est-ce une bonne idée ?767 v.